top of page

Fatigue printanière : nos conseils contre l’asthénie de printemps !

📅10 Mai 2023 AFC 📂 Conseils Santé






Les beaux jours commencent à arriver mais vous vous sentez fatigué ? C’est sûrement l’asthénie de printemps ! Retrouvez nos conseils pour vous remettre d’aplomb et pour prévenir le risque de rechute ! 


Un mal de printemps méconnu

L'asthénie printanière n'est pas un problème clinique, mais cela ne veut pas dire qu'elle n'existe pas. Il s'agit d'un syndrome marqué par un ensemble de changements physiologiques, survenant lorsque l'organisme s'adapte au changement de climat, lié aux saisons.


Le terme asthénie signifie un manque de vigueur ou une diminution de la force physique. L'asthénie printanière semble plus fréquente chez les enfants, les personnes âgées et les femmes, principalement entre 35 et 50 ans. La notion de temps est essentielle pour catégoriser l'asthénie. Une fatigue prolongée, par exemple, lorsqu'elle dépasse une période d'un mois tandis que si ces symptômes durent plus de 6 mois, il s'agit d'un cas chronique. 

Les causes de l'asthénie printanière peuvent être liées aux multiples changements physiologiques que l'organisme met en œuvre pour s'adapter aux changements climatiques. Il s'agit notamment des changements d'éclairage, de température, d'humidité et de pression atmosphérique qui peuvent être provoqués par une nouvelle saison. Par ailleurs, le changement d'heure et son interférence avec la régulation des rythmes circadiens (l'horloge interne du corps humain) et biologiques peuvent jouer un rôle dans l'apparition de ce problème. Une mauvaise alimentation, le stress et la sédentarité peuvent également aggraver ce problème.

Des symptômes qui ont un impact sur votre qualité de vie


L’asthénie de printemps peut vous apporter plusieurs symptômes : 

  • Fatigue et malaise général.

  • Diminution de l'énergie, de l'appétit et de la libido.

  • Manque de concentration et de mémoire.

  • Irritabilité, nervosité et anxiété.

  • Tristesse

  • Apathie.

  • Difficultés à s'endormir.

Nos conseils pour prévenir l’asthénie printanière


Pour prévenir et combattre les symptômes de l'asthénie printanière, nous vous conseillons de : 

  • Favoriser une alimentation saine, riche en fruits et légumes, en aliments énergétiques, en ingrédients riches en vitamine C et en produits de saison.

  • Éviter la consommation d'aliments sucrés, transformés, frits et de restauration rapide.

  • Prendre de petits repas, répartis tout au long de la journée, plutôt qu'un seul gros repas.

  • Boire au moins 1,5 à 2 litres d'eau par jour et limiter la consommation de boissons alcoolisées, sucrées et stimulantes.

  • Pratiquez une activité physique quotidienne d'au moins 30 minutes, comme la marche ou le vélo (évitez les heures nocturnes, car cela pourrait nuire à votre sommeil).

  • Ne fumez pas.

  • Dormez environ huit heures par nuit.

 

Quelques aliments pour vous aider à reprendre des forces : 

  • Orange, citron et kiwi : riches en vitamine C et en antioxydants.

  • Champignons : riches en antioxydants, en sélénium et en vitamines B.

  • Graines de citrouille : riches en zinc.

  • Amandes : bonnes sources de vitamines E et B3 .

  • Yaourts : riches en bactéries saines qui renforcent la réponse inflammatoire de l'organisme.

  • Ail : possède des composants qui stimulent l'activité cellulaire du système immunitaire.

  • Épinards : riches en folates, en fibres, en antioxydants et en vitamine C.

  • Patate douce : riche en bêta-carotène et en vitamine A.

  • Bananes : bénéfiques pour l'énergie et le tryptophane.




Si votre fatigue dépasse les 6 mois sans interruption, nous vous conseillons de prendre rendez-vous rapidement avec un professionnel de santé, car cette fatigue prolongée peut être la cause sous-jacente d’une autre pathologie.

Comentários


bottom of page